Version françaiseVersion anglaise

Politique éditoriale    

La politique éditoriale de la Revue française d’économie se définit par rapport à la nature, tant des articles publiés que du lectorat visé.

La revue publie des articles scientifiques qui apportent un éclairage suffisant sur des grands sujets contemporains d’actualité économique ou sociale, en s’appuyant sur la méthode d’analyse économique. La revue impose donc à chaque auteur, d’une part d’articuler un jeu d’hypothèses cohérentes et argumentées sur le sujet traité, d’autre part de confronter systématiquement et aussi rigoureusement que possible ce jeu d’hypothèses aux données empiriques disponibles afin de s’assurer de leur pertinence par rapport aux problèmes concrets étudiés.

La revue vise en outre un lectorat relativement large, qui dépasse le cercle étroit des experts de la question traitée et qui couvre aussi bien les étudiants et les enseignants en sciences économiques, sociales ou politiques, que des gestionnaires et les « chief economist » en poste dans l’administration, l’industrie ou le secteur financier. Elle impose donc aux auteurs de rédiger leurs articles de façon à ce que ceux-ci puissent être lus y compris par des lecteurs n’ayant aucune compétence en techniques quantitatives (sauf exception, les développements formalisés sont renvoyés en annexe ou en note de bas de page). Cette discipline n’est pas motivée par une quelconque défiance à l’encontre du formalisme en économie mais par le souhait exclusif de rendre les conclusions les plus récentes et les plus utiles de l’analyse économique accessibles à un public large. Avec le souci de traiter des sujets ayant un prolongement dans l’actualité économique et sociale et l’utilisation de la langue française, elle constitue vraisemblablement l’une des principales spécificités de la revue par rapport aux autres revues économiques publiées en France.

L’exclusivité accordée à la langue française est cohérente avec cette ligne éditoriale, même si la revue n’exclut pas a priori de changer d’attitude si les circonstances l’imposaient. Tel n’est pas le cas aujourd’hui : il existe encore un vivier suffisant d’auteurs de qualité, intéressés par la présentation de travaux originaux ou de synthèse, suffisamment mûris, en langue française. Il est clair que la situation est assez radicalement différente pour les travaux de la recherche en  cours, dont les conclusions sont en phase de mûrissement. En outre, la Revue française d’économie vise un lectorat que pourrait encore aujourd’hui rebuter une revue présentant des articles rédigés en anglais.

Qui sommes-nous ? | Comité de rédaction | Politique éditoriale | Le dernier numéro | Soumettre un article | Commander | Archives | Contact
Revue française d’économie - 5, rue de Constantinople, 75008 Paris - Tél./Fax : 00 (33) (0)1.42.94.14.88. jusqu'à 13h